Terminus… tout le monde descend!

Après quatre ans et demi, dont près de la moitié à chercher des solutions aux problèmes du bac, je jette l’éponge…
Après avoir investi beaucoup d’énergie, de temps et d’argent, le cœur n’y est plus. Les problèmes se succèdent quand ils ne s’additionnent pas.
Alors pour retrouver du plaisir dans l’aquariophilie, que je pratique depuis vingt ans, j’ai décidé de retourner à l’eau douce.
Le changement ne sera pas radical, je vais conserver mon aquarium récifal secondaire (280 litres) et tenter de le maintenir dans l’état actuel qui curieusement est bien meilleur que celui du bac principal de 720 litres.
Quant à ce dernier, je vais en faire un bac de cichlidés du lac Malawi.
Pourquoi du Malawi?
La première raison est que j’ai toujours aimé les cichlidés et leur comportement. J’ai eu jusqu’à cinq aquariums de cichlidés du Tanganyika simultanément.
La deuxième raison est beaucoup plus pragmatique. Mon eau de conduite est extrêmement calcaire ou dure. C’est d’ailleurs un des problèmes de la maintenance de mon récifal, car l’obtention d’eau osmosée est de plus en plus compliquée et coûteuse (membranes, résines, pré-filtres et beaucoup d’eau rejetée). Une eau dure est par contre particulièrement bien adaptée à la maintenance des cichlidés des grands lacs africains.
Alors voilà, c’est une page qui se tourne.
A savoir si je continue le blog, je n’en sais encore rien. Ces derniers temps, l’accumulation de problèmes m’avait plutôt freiné dans la rédaction d’articles.
Pour laisser une dernière bonne impression du bac, j’associe à ce dernier article sur mon récifal, une photo d’ensemble de mars 2013, la dernière avec un bac plaisant.
Vue d'ensemble mars 2013

1,054 total views, 1 views today